Les diverses augmentations prévues, (assurances, essence gaz, contrôle technique, CSG…) couplées aux baisses de rentrées d’argent (APL, retraites…) peuvent entraîner une baisse du pouvoir d’achat. Économiser est donc devenu une nécessité. Voici une dizaine de trucs et astuces pour diminuer la note des courses :

1. Les offres de réduction

Traquez les bons de réduction accrochés dans les rayons ou publiés dans les magazines ou même au dos des produits. Ce sont des coupons à date limite, porteurs d’un code barre. Si vous achetez un produit spécifique, après vérification par la caissière, la réduction vous est alors attribuée immédiatement lors du paiement.

2. Achats multiples

Certains produits sont moins chers, achetés par trois. Parfois même avec l’achat de deux produits, un vous est offert (« 1 + 1 »). Achetez seulement si vous avez besoin et si le produit se conserve longtemps (papier toilette, conserves de légumes, café…). 

 

3. Offres de remboursement

Vous avez la possibilité, avec certains produits, d’être remboursé. L’offre est indiquée généralement par un papillon sur les produits (« satisfait ou remboursé »). Vous achetez le ou les produits (parfois deux produits de la marque) en question, vous le testez et si le produit ne vous convient pas, vous demandez le remboursement.

Sur un papier pré-rempli ou sur papier libre, il vous suffit d’indiquer vos coordonnées exactes , le motif d’insatisfaction (s’il est demandé), de joindre la preuve d’achat (code barre ou emballage), le ticket de caisse avec la date et le produit entourés et d’envoyer le tout dans une enveloppe. Le remboursement demande un certain délai.

Parfois ce remboursement est un bon d’achat à valoir sur un certain produit. L’offre est intéressante seulement si l’achat de ce produit est nécessaire (ce qui n’est pas forcément le cas).

4. Comparez les prix

En général, acheter en petits conditionnements coûte plus cher parce que la fabrication d’un petit flacon est généralement plus onéreuse que celle d’un gros. Mais ce n’est pas une règle, avant d’acheter, consultez la petite étiquette en-dessous du produit. Elle vous indique le prix au kg ou au litre. Ainsi, deux paquets de pâtes de 500 grammes peuvent parfois être moins onéreux qu’un paquet d’1 kg.

Déplacez-vous et achetez les fruits et légumes aux paysans sur le marché. L’ail produit localement coûte moins de 5 euros/kg, l’ail argentin du supermarché atteint les 12 euros.

5. Faire ses courses en instaurant des priorités

Achetez selon vos besoins. Cela vous évitera de jeter. Si vous êtes seul par exemple, vous savez qu’un kilo de pâtes ou une plaquette de beurre de 250 grammes vous dureront longtemps… si longtemps qu’une partie finira à la poubelle. Achetez seulement si vous consommez. Il faut faire des choix, surtout si vous souhaitez conserver une alimentation de qualité.

6. Carte de fidélité

Restez fidèle à votre enseigne et prenez une carte de fidélité. A chaque passage en caisse, elle vous permet de cumuler des offres de réduction, des remboursements ou des pourcentages sur les produits de marques magasins (10% sur le 1er, 20 % sur le 2e et plus sur le 3e). Ces euros « cagnottés » sont déduits, sur demande, lors des prochains passages en caisse.

7. Repérez les étiquettes

Certaines enseignes ont pris l’habitude d’apposer des étiquettes vertes ou jaunes sur certains produits frais. Ce sont des prix réduits sur des produits dont la date limite de consommation est proche (yaourts, fromages…). Vous pouvez faire de vrais bonnes affaires avec ces produits qui sont encore excellents.

8. Congelez les « bonnes affaires »

Si vous trouvez de bons prix ou si vous achetez des produits à date courte, congelez-les dès votre arrivée à la maison. Ainsi une ou deux pizzas achetées en date courte, sorties de votre congélateur, feront le bonheur de vos invités occasionnels.

Une grosse barquette, contenant un gigot et des côtelettes, achetée à un prix inférieur au prix habituel peut être l’occasion de faire un couscous avec les côtelettes décongelées ou de déguster un gigot en famille.

9. Réduction immédiate

Un bon de réduction, de 8 ou 10 euros, peut vous être offert lors de votre passage en caisse. Il est déductible à partir d’une certaine somme (50 ou 60 euros,) à certaines dates ou certains jours (10 euros à valoir sur 60 euros un dimanche).

10. Soyez attentif à l’affichage en supermarché

Votre supermarché peut vous proposer un pourcentage à déduire en plus de l’offre (20% sur les soldes) ou un pourcentage offert sur l’achat de certains produits à certaines heures ( de 10 à 12 h et à partir de 17 heures certains jours). Il ne vous reste qu’à faire vos courses, le jour indiqué, à l’heure choisie…

En conclusion, vous pouvez faire de réelles économies avec les offres du moment. La condition est d’acheter uniquement ce dont vous avez besoin ou des produits à date limite de consommation longue. L’important est de ne pas jeter pour ne pas gaspiller.

Catégories : conseils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *